1987.17.680.2 | Le port et la grève de Caraquet, N.-B.

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Photographie
Le port et la grève de Caraquet, N.-B.
Joseph Courtois
Vers 1900, 19e siècle ou 20e siècle
Sels d'argent
13 x 17.7 cm
Collection William Francis Ganong
1987.17.680.2
Cet artefact appartient au : © Musée du Nouveau-Brunswick
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Après la Confédération, l'économie acadienne au Nouveau-Brunswick subit une profonde transformation. Lorsque l'agriculture régresse en raison des pénuries de terre et de l'industrialisation, les Acadiens se tournent vers l'exploitation forestière et la pêche, des industries en pleine expansion. Au tournant du XXe siècle, l'agriculture n'est plus une activité de première importance pour les Acadiens, malgré son attrait romantique et les efforts déployés par le gouvernement et l'Église pour encourager un retour à la terre.

La pêche acadienne prend appui sur les traditions du passé, cette époque où les fermiers pêchaient pour compléter leur alimentation à base de viande et de pommes de terre. À la fin du XIXe siècle, avec les nouvelles technologies qui améliorent les rendements et les techniques de conservation, les Acadiens commencent à consacrer plus de temps à la pêche, notamment à la pêche à la morue et au homard. En outre, l'avènement du chemin de fer a ouvert de nouveaux marchés aux États-Unis et dans le centre du Canada. Même si la pêche apparaît comme un choix naturel pour les Acadiens de la côte qui ne peuvent pratiquer l'agriculture, les fluctuations des marchés et la domination des non-Acadiens créent des problèmes et suscitent une grande instabilité dans ce secteur d'activité au début du XXe siècle.

  • Quoi

    Lors d'après-midi ensoleillés, les pêcheurs étendaient leurs prises salées sur des tables pour les faire sécher, comme on le voit au premier plan de cette photographie, à droite.

  • La pêche acadienne n'était pas exclusive à Caraquet, au nord-est du Nouveau-Brunswick. Les villages de pêche acadiens s'échelonnaient sur toute la côte est de la province.

  • Quand

    Jusqu'au début du XXe siècle, les poissons pêchés étaient principalement réservés à la consommation locale; ils n'étaient pas vendus sur les marchés national et international.

  • Qui

    Les Acadiens considéraient la pêche comme une affaire de famille où chaque membre avait une responsabilité précise; le père pêchait tandis que la mère et les enfants s'occupaient de la transformation du poisson.