19760213005 | Groupe de Pieds-Noirs près des casernes de la Police à cheval du Nord-Ouest, Fort Macleod, 1894

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
Groupe de Pieds-Noirs près des casernes de la Police à cheval du Nord-Ouest, Fort Macleod, 1894
1894, 19e siècle
Sels d'argent sur papier
20.2 x 25.2 cm
19760213005
Cet artefact appartient à : © Sir Alexander Galt Museum and Archives
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

L'arrivée des marchands de whiskey du Montana par la piste Whoop Up dans ce qui est aujourd'hui le sud de l'Alberta à la fin des années 1860 a déclenché une succession d'événements qui ont jeté les bases d'un nouveau mode de vie et pratiquement anéanti une culture ancienne.

En 1869, John J. Healy et Alfred B. Hamilton construisent un fort pour le commerce du whiskey au confluent des rivières Belly et St. Mary. Le Fort Whoop Up devient le carrefour des quelque quarante-quatre postes de traite du whiskey établis un peu partout dans le sud de l'Alberta et en Saskatchewan. Menée principalement avec la Confédération des Pieds-Noirs, la traite consiste à échanger des peaux de buffle contre des concoctions à base d'alcool brut et d'autres ingrédients nocifs. Si la traite du whiskey ne dure que cinq ans, elle cause néanmoins un tort immense à la nation des Pieds-Noirs.

C'est également en 1869 que la Compagnie de la Baie d'Hudson cède ses titres de propriété à l'égard de ses terres au gouvernement du Canada. Le premier ministre John A. Macdonald a maintenant la responsabilité de revendiquer la souveraineté du Canada dans l'Ouest. L'arrivée de la toute nouvelle Police à cheval du Nord-Ouest (P.C.N.-O.) au Fort Whoop Up à l'automne 1874 mettra finalement un terme à la traite du whiskey.

  • Quoi

    Un groupe de Pieds-Noirs est assis près des casernes de la Police à cheval du Nord-Ouest au Fort Macleod en 1894.

  • Le développement de l'Ouest canadien a suscité moins de violence physique qu'à la frontière américaine, mais les effets sur les peuples autochtones ont été, à bien des égards, tout aussi dévastateurs.

  • Quand

    Dans les années 1890, la nation pied-noir et sa culture ont beaucoup souffert de l'impact de la traite du whiskey, du chemin de fer transcontinental et de l'arrivée massive des colons dans les Prairies canadiennes.

  • Qui

    Après 1874, la Police à cheval devait jouer un rôle de tampon entre les Pieds-Noirs et les changements qui menaçaient leur survie. Malheureusement, son efficacité à cet égard fut plutôt limitée, elle-même étant l'objet de profondes transformations.