1975.49 | Peavey ou gaffe

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Peavey ou gaffe
1900, 20e siècle
136.4 x 21.3 cm
Musée du Nouveau-Brunswick
1975.49
Cet artefact appartient au : © Musée du Nouveau-Brunswick
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

À la débâcle, en avril ou en mai, les draveurs se rendaient aux lacs ou au bords des rivières où les charettiers avaient amassé le bois coupé pendant l'hiver. C'est le début de la tragédie du flottage du bois, appelée aussi la mise en eau. Les heures d'ensoleillement étant plus longues au printemps, les journées de travail de 15 heures ou plus étaient courantes.

Avant la mise à l'eau, on marquait les billes à chaque bout pour identifier le marchand de bois. Les billes étaient alors lancées à l'eau. Le peavey était utilisé le plus souvent sur les rivières, pour soulever, pousser et faire bouger les billes qui s'accumulaient dans les eaux peu profondes, sur les rochers ou qui s'échouaient sur les rives. L'outil présentait un crochet qui bougeait de haut en bas, mais pas de côté, ce qui donnait au draveur une plus grande maîtrise des billes en mouvement.

  • Quoi

    Le peavey a transformé le flottage du bois grâce à la pointe, au bout de la gaffe, qui stabilise la bille, à la différence des outils précédents. Ceux-ci oscillaient par à-coups, jetant souvent les hommes à l'eau.

  • Habituellement utilisé pour le flottage du bois, le peavey sert également à charger et décharger les billes sur les quais.

  • Quand

    Ce modèle date d'environ 1900.

  • Qui

    John Peavey, de Stillwater dans l'État du Maine, a inventé le peavey en 1858.