1973.57.2 | Harpon

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Harpon
1900, 20e siècle
39.69 x 14.38 cm
Musée du Nouveau-Brunswick
1973.57.2
Cet artefact appartient au : © Musée du Nouveau-Brunswick
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Avant l'adoption de méthodes de réfrigération adéquates et le transport par train à grande échelle, le séchage, le marinage, la mise en conserve et le fumage étaient les procédés de conservation les plus utilisés. La morue était souvent salée, emballée et envoyée par bateau en Espagne et en Italie, mais elle était aussi conservée dans la saumure, mise en barils et expédiée dans les Antilles avec des barils de maquereau et de harengs. Le homard et le saumon étaient mis en conserve et destinés aux marchés de Grande-Bretagne, de France ou des États-Unis. Plus tard, les palourdes et les pétoncles ont aussi été mis en conserve pour le marché américain. Les Néo-Brunswickois étaient de grands consommateurs et les procédés utilisés pour le marché de l'exportation ont été appliqués aux centres urbains de la province.

L'anguille n'est pas une prise traditionnelle dans les eaux du Nouveau-Brunswick. Deux types de harpons sont employés, selon la saison. Les manches des harpons font entre 4,5 et 5,5 m de longueur.

  • Quoi

    Ce harpon à anguille, utilisé en hiver, est fait en fer.

  • Ce harpon a été utilisé dans la région de Shediac, au Nouveau-Brunswick, à proximité de Moncton.

  • Quand

    En été, les pêcheurs de la côte est utilisent des embarcations à fond plat pour harponner les anguilles près de la rive.

  • Qui

    En hiver, les pêcheurs attrapent les anguilles en eau peu profonde grâce des trous dans la glace.