1972.111 | Association protestante des orangistes

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Pichet
Association protestante des orangistes
1800-1830, 19e siècle
11.3 x 10.7 x 15.35 cm
Don de Mrs. Roger E. Chauvin
1972.111
Cet artefact appartient au : © Musée du Nouveau-Brunswick
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Au lendemain de la défaite des Stuarts catholiques aux mains du protestant Guillaume d'Orange à la bataille de la Boyne en 1690, l'Angleterre promulgue une série de lois pénales destinées à enlever tout pouvoir politique et économique aux Irlandais catholiques et ainsi à bloquer toute autre tentative éventuelle d'une restauration catholique en Angleterre. En vertu de ces lois, les catholiques se voient refuser tout accès à l'éducation; il leur est interdit de voter, ainsi que de posséder ou de louer une terre. Cet héritage de plus d'un siècle d'anti-catholicisme officiel, se traduira par un préjugé culturel fortement enraciné.

Pour beaucoup de Néo-Brunswickois, le terme « Irlandais » devient synonyme de catholicisme. En réaction, les immigrants irlandais protestants tendent à désavouer leur origine irlandaise, préférant se raccrocher à leurs anciennes origines britanniques et renforcer leurs liens avec diverses organisations culturelles dominées par les loyalistes. Les adhésions aux loges orangistes de la province montent en flèche.

Source : circuit web 'Ils sont venus d'Irlande' de Musée du Nouveau-Brunswick (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    La chope comporte diverses scènes : une statue du roi Guillaume III, un autel à colonnes, des armoiries royales et une couronne.

  • Dans son avis de décès publié dans le journal local, Robert Mowatt (sic) est cité comme étant d'origine écossaise.

  • Quand

    Il faudra attendre l'adoption de la Loi sur l'émancipation en 1829 pour que les catholiques soient autorisés à participer à part entière à la vie publique en Grande-Bretagne et dans ses colonies.

  • Qui

    On croit que cette chope commémorative a été apportée au Nouveau-Brunswick par Robert et Sarah Mouat durant les années 1840.