1971.22.97 | Scie de travers

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Scie de travers
Vers 1900, 20e siècle
22.9 x 137.2 cm
Don du Dr. Berton A. Puddington Estate
1971.22.97
Cet artefact appartient au : © Musée du Nouveau-Brunswick
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

La scie à tronçonner, qui a succédé à la hache d'abattage, était manipulée par deux hommes ; elle a rapidement gagné en popularité après son introduction, à la fin du XIXe siècle. Et pour cause, elle permettait d'abattre deux fois plus d'arbres que deux hommes utilisant la hache. Au fur et à mesure que les peuplements de pins blancs se raréfiaient, on a commencé à employer la scie à tronçonner pour abattre le pin gris, l'épinette et le sapin baumier, des arbres plus petits. Avec l'introduction de cette scie, un nouveau travailleur a fait son apparition sur les chantiers : l'affûteur.

Source : circuit web 'En bûcher un coup : La vie de bûcheron au Nouveau-Brunswick' de Musée du Nouveau-Brunswick (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    L'affûteur aiguisait chacune des scies selon le type de bois à abattre et la méthode employée pas les deux hommes maniant l'outil.

  • Dans les forêts de pins de l'Est, deux hommes maniant la scie à tronçonner pouvaient abattre en moyenne jusqu'à 100 arbres par jour.

  • Quand

    Chaque soir, les scieurs portaient leur outil de travail à l'affûteur, et l'échangeaient contre une scie aiguisée pour le lendemain.

  • Qui

    Spécialiste, l'affûteur avait parfois tendance, pour préserver son emploi, à créer un peu de mystère autour de son métier.