1971.22.154 | Hache

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Hache
1850, 19e siècle
22.5 x 25 x 86.25 cm
Musée du Nouveau-Brunswick
1971.22.154
Cet artefact appartient au : © Musée du Nouveau-Brunswick
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Après que le pin blanc ait été abattu à l'aide de la scie à simple tranchant, et qu'il ait été étêté et ébranché, l'écorceuse retire deux longues bandes d'écorce de chaque côté du tronc. Des cordeaux à craie sont attachés derrière et le long des bandes écorcées. La bille est alors rainée au cordeau à tous les quatre pieds et les dosses sont taillées grossièrement. C'est maintenant aux équarisseurs d'entrer en scène. Debout de chaque côté, ils reculent avec chaque coup porté, équarissant le bois pour en adoucir la surface. Ce procédé générait une grande quantité de déchets dans la forêt.

La hache à double tranchants, utilisée plus pour la finition que pour la coupe principale, était munie d'une tranche étroite pour couper et d'un angloir plus épais pour ébrancher le tronc. Elle était aussi employée pour débroussailler ou pour tracer un sentier à partir du parterre de coupe et sortir le bois. L'angloir pouvait servir à déterrer les racines des arbres.

  • Quoi

    Le bois équarri carré occupe moins d'espace que la bille ronde et est déjà prêt à être débité.

  • Le bois équarri est envoyé dans les scieries de Grande-Bretagne où il est vendu sous le nom de «yellow pine» (pin ponderosa).

  • Quand

    En 1860, des marchands britanniques ont réglé le problème du gaspillage en permettant aux bûcherons de conserver une partie de la courbe naturelle du billot.

  • Qui

    Les équarisseurs sont des ouvriers très habiles; les meilleurs peuvent retirer 35 cm à chaque coup.