14083.8 | Scierie de Grand Bay, Saint John, N.-B.

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Photographie
Scierie de Grand Bay, Saint John, N.-B.
1865-1875, 19e siècle
17.7 x 21.3 cm
Don de Cecelia Jessie Hilyard
14083.8
Cet artefact appartient au : © Musée du Nouveau-Brunswick
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Des scieries et des chantiers navals prospères jalonnent les rives des rivières et les côtes du Nouveau-Brunswick. Ces voies navigables sont idéales pour l'industrie de la construction des navires en bois car elles assurent un accès facile aux matières premières et aux berges d'où l'on peut mettre les bateaux à l'eau.

Durant la majeure partie du XIXe siècle et jusqu'aux premières années du XXe siècle, le sciage du bois d'oeuvre est une activité estivale tributaire de l'approvisionnement en bois équarri qui provient des forêts et des rivières. Au début du XIXe siècle, la plupart des moulins à bois du Nouveau-Brunswick sont de petites installations hydrauliques disséminées dans l'arrière-pays, qui produisent des planches et d'autres produits pour leurs marchés locaux.

Source : circuit web 'Une fenêtre sur le monde : Les rivières du Nouveau-Brunswick' de Musée du Nouveau-Brunswick (Voir sous l'onglet Liens)

  • Quoi

    Les moulins à bois du Nouveau-Brunswick produisaient divers produits finis tels que des cadres de fenêtre, des portes et des moulures.

  • Grand Bay est situé face à la jonction des rivières Kennebecasis et Saint-Jean, à environ 10 kilomètres de Saint John.

  • Quand

    Après 1850, les moulins à bois prennent de l'expansion, ils se convertissent à la vapeur et se concentrent dans les communautés portuaires afin de répondre aux demandes croissantes du marché d'exportation.

  • Qui

    Le caractère saisonnier du sciage du bois d'oeuvre permettait à de nombreux employés des moulins à bois de participer aux opérations de bûcheronnage durant l'hiver et à la drave au printemps.