10769.28 | Coiffe de poupée

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Créer un nouveau duo
Coiffe de poupée
1862, 19e siècle
Soie
13 x 11.5 x 8 cm
Don de E. Portia MacKenzie, 1962 (Emma Carleton Jack Memorial Collection)
10769.28
Cet artefact appartient au : © Musée du Nouveau-Brunswick
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

La chapellerie offrait aux femmes l'occasion d'exprimer leur individualité en décorant leurs chapeaux et leurs bonnets de plumes, de rubans et de fausses fleurs. C'était également une source de revenus pour plusieurs femmes. Lady Blanche Paulet devait porter ce bonnet de satin blanc garni d'une frange de soie et de cordons en ruban de satin de soie avec une cape de laine recouvrant sa robe de soirée.

  • Quoi

    Les soeurs aînées de Fanny Jack (1854-1913), Mary (1845-1829) et Alice (1847-1921), possédaient également des bonnets de poupée qui font aujourd'hui partie de la collection du Musée du Nouveau-Brunswick.

  • En raison de leur grande fragilité, les bonnets étaient souvent expédiés ou rangés dans des boîtes à chapeaux spéciales faites d'éclisses de frêne tissées.

  • Quand

    En 1840, Emma Jack (1825-1895), la mère de Fanny Jack, a acheté un bonnet pour sa tante Margaret de Fredericton, au Nouveau-Brunswick, qu'elle a décoré elle-même.

  • Qui

    Mlle Hannah Welch s'annonçait comme modiste à Portland, au Nouveau-Brunswick. Son atelier était situé à proximité de la demeure de Fanny Jack, propriétaire de la poupée.