10769.20 | Chaussures de poupée

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Chaussures de poupée
1862, 19e siècle
Cuir et coton
6 cm
Don de E. Portia MacKenzie, 1962 (Emma Carleton Jack Memorial Collection)
10769.20
Cet artefact appartient au : © Musée du Nouveau-Brunswick
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Puisque la garde-robe de cette poupée avait pour but d'imiter tous les aspects de la vie quotidienne, ces chaussures de voyage ont été confectionnées de façon identique à leur version grandeur nature. Les chaussures, avec leur empeigne de cuir brun foncé et leur doublure de lin blanc, sont garnies d'un ruban de gros-grain brun foncé assorti à la robe de voyage de Lady Blanche Paulet. Au début des années 1860, les chaussures sont très basses ou dépourvues de talons. Les chaussures de couleur, notamment le chevreau de couleur bronze, sont très populaires.

  • Quoi

    Ce n'est que plus tard au 19e siècle qu'il est devenu courant de fabriquer des chaussures munies de semelles gauches et droites.

  • Dans les années 1860, l'empeigne de la chaussure était souvent décorée d'un motif brodé de couleurs contrastantes.

  • Quand

    À la fin des années 1850, la reine Victoria a lancé la mode des bottes de marche appelées balmorals.

  • Qui

    S.K. & G.L. Foster étaient des fabricants et des dépositaires de bottes et de chaussures à Saint John, au Nouveau-Brunswick.