003.12.8 | Faîteau

 
La plus récente version du plugin Flash doit être installée
Get Flash Player
Creative Commons License
Faîteau
1937, 20e siècle
Acier
74 x 15 cm
003.12.8
Cet artefact appartient à : © North Vancouver Museum and Archives
Description
Mots-clés : 
Sélectionner l'image (Votre sélection d'image est vide)

Commentaires des visiteurs

Ajouter un commentaire

Clefs pour l'histoire

Une partie de l'élégant décor architectural du pont d'origine a été enlevée au cours des années, y compris ce faîteau qui décorait un poteau de lampadaire. Les architectes et les designers avaient apporté beaucoup de soin à l'esthétique du pont. Les pylônes s'élevaient avec grâce et étaient ponctués de composantes telles que des contreventements en croix de Saint-André et des entretoises courbées et perforées au-dessus de la chaussée et dans la partie supérieure. L'aménagement de l'accès sud, du massif d'ancrage nord et du bâtiment administratif arbore des éléments épurés typiques de l'Art déco tardif et du style Art moderne qui étaient alors en faveur. Le projet se révéla une telle réussite que trois autres ponts furent copiés sur le Lions Gate notamment un dans le havre de Halifax, en Nouvelle-Écosse. La Dominion Bridge déclarait même dans un texte relatant l'histoire de l'entreprise que le pont Lions Gate « de l'avis de plusieurs figurait au nombre des plus beaux ouvrages de génie civil du continent ».

  • Quoi

    Ce faîteau couronnait à l'origine un poteau de lampadaire. Les lampes à vapeur de sodium projetaient une lumière jaunâtre plus efficace dans le brouillard.

  • Les lampadaires étaient disposés le long du pont afin d'éclairer la chaussée.

  • Quand

    Ce faîteau a probablement été enlevé au cours des rénovations effectuées dans les années 1970 par Buckland & Taylor Ltd. Un donateur anonyme l'a apporté au North Vancouver Museum and Archives.

  • Qui

    Les partenaires C.N. Monsarrat et P.L. Pratley ont conçu le décor architectural du pont en collaboration avec l'architecte montréalais John W. Wood. Le bâtiment administratif et les postes de péage ont été conçus par les architectes vancouvérois Palmer & Bow.